Loana, Louise, Blanche, Bridget,Flavie… et les autres!

Comme Flavie Flament, victime d’un photographe pédophile pendant sa jeunesse, Madonna, la reine de la pop, s’est faites violée à l’âge de 20 ans. Sans vouloir faire de la psychanalyse de bas étage, sa vulgarité et son rapport au sexe semblent clairement avoir un lien avec cet évènement marquant, bien plus courant qu’on ne le pense. Triste ce deux poids deux mesures dans la réaction des gens. C’est vrai que Madonna est nettement moins jolie que Flavie et assurément moins heureuse. Ceci dit elle semble vouloir autre chose que le « bonheur »…Un destin?

Donc il est vrai qu’elle est nettement moins jolie, ce que la vie et les cons (qui lui sont inhérents apparemment) s’évertuent à lui dire régulièrement… Si Bridget Jones n’est pas fière des bêtises qu’elle a pu dire sous le coup de la colère, et sans lui trouver des excuses , il reste que ses propos ne restent que la réponse aux horreurs dites à multiples reprises -et sans regret cette fois-ci- par sa chef. Ce que les femmes sont capables de se balancer dans la gueule, c’est quand même quelque chose! Bridget et sa supérieure hiérarchique sont toutes les deux le résultat du libéralisme et du salariat. Mais une  seule des deux le comprend. Bridget n’est pas jalouse car elle ne veut pas un instant de la vie d’Amy. Elle ne lui veut pas du mal non plus, et espère qu’elle saura toujours se rappeler du plus important: les enfants,  la famille quoi!

Bridget est une chieuse, elle le sait. Elle est lunatique, rêveuse et un brin maso aussi. Parfois, elle ne dit pas bonjour, et elle ne sait même pas pourquoi…Faut pas le prendre personnellement. De toute façon, quand elle n’aime pas quelqu’un, la personne le sait très vite. Elle appelle ça la politesse glaciale. Bref, Bridget, plus pétroleuse (pet – trolleuse? paix -trolleuse?) que féministe, est au bord de la crise de nerfs, c’est le moins que l’on puisse dire. Ceci dit, elle en a vu d’autres. Elle a de l’humour, mais elle sait qu’elle doit le travailler. Rire d’elle-même, c’est un challenge qu’elle souhaite relever car comme le dit le jeune mais inspirant Théo Berlemont : « pour avoir le droit de rire des autres, il faut d’abord être capable de rire de soi-même et accepter que les autres se moquent de vous ».

Louise , Blanche, Brigitte, Loana, Bridget..Les femmes sont en constante évolution. Une page se tourne, désormais, place à Françoise!

Marie.

Publicités
Cet article, publié dans Billets d'humeur, Non classé, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s