REVUE DE PRESSE REGIONALE # 1

Dans l’Union du 03/06/2016  

Ils redoutent la retenue à la source

« La retenue de l’impôt à la source (sur le salaire) c’est bon pour les grandes boîtes,   pas pour les petits artisans »

Dominique Hautem, électricien de Villers-Marmery, président marnais de la Capeb (artisans du bâtiment) et de l’Union professionnelle artisanale énonce que cette mesure pourrait, par le biais d’un calcul révisable à terme, être une source de conflit entre l’artisan et ses employés.

Cette exigence à venir (annoncée pour début 2018) s’ajoute, malencontreusement, à l’exigence au 1er juillet de tenue du compte pénibilité fixée par un gouvernement qui avance à l’opposé de la « simplification » clamée vers une complexité supplémentaire.


Dans l’Union du 08/06/2016

La Foire et le Ceser renouvellent leur partenariat

« L’état d’esprit du Ceser, incarné par son président Patrick Tassin, et le contenu de leurs propositions sont une vraie valeur ajoutée pour nous. »

L’association du Ceser (Conseil économique, social et environnemental régional) avec les initiateurs de la Foire de Châlons est destinée à faire se rencontrer les opérateurs du monde agricole.

En matière d’échange d’idées, on pourra préférer au rapprochement avec le Ceser (dont la revue «  Faits et documents » indique que la représentation des  francs-maçons y est très importante) un rapprochement de l’association « Terre et famille » qui s’est illustrée lors de la Journée de résistance paysanne.

http://www.egaliteetreconciliation.fr/La-Journee-de-resistance-paysanne-Temoignages-et-analyses-39889.html


Dans L’Union du 02/06/2016

Faire tomber les idées reçues 

 « Derrière l’acronyme Alméa se retrouvent trois entités de formation : l’École de la 2 e chance, Logistere et le Centre de formation pour apprentis Interpro Marne. Associé à la Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme (Licra) (…), l’établissement a engagé un projet intitulé « Comprendre la citoyenneté à travers la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et les discriminations ». » 

« Le projet consiste en la rédaction d’une charte du jeune citoyen. »

Un concours du stagiaire le plus appliqué à en suivre tous les points se verra  véritablement sanctionné par la remise d’un trophée du jeune citoyen. Ce jeune aura comme l’indique Nelly BEAUFORT, présidente de la Licra, su « tomber les idées reçues ». Reçues de qui ? de ses parents ? en tout cas pas reçues du système éducatif ni des médias  dominants qui ne donnent à recevoir que du prêt à penser. « Tomber les idées reçues » donc pour s’ouvrir l’esprit et se « préparer à vivre (son) environnement multiculturel dans un esprit de compréhension mutuelle ».


Dans L’Union du 09/06/2016

Les gendarmes saisissent des dizaines d’armes dans la région

« Une démarche classique pour des enquêteurs toujours hantés par l’idée que des armes puissent échouer entre de mauvaises mains.

Pour cela, les gardes à vue ne devraient pas nécessairement déboucher sur des suites judiciaires. »

Où l’on se demande pourquoi les forces de l’ordre s’appliquent à envoyer en garde à vue les clients du site le bon coin.fr entre autres. Il s’agirait de vérifier qu’ils ne sont pas de dangereux trafiquants alors que nos terroristes, réputés,  étaient tenus pour d’hypothétiques agneaux de citoyens. Et comme l’a dit Donald TRUMP, « si les gens qui ont été sauvagement abattus à Paris avaient été armés, au moins, ils auraient eu une chance de répliquer » et d’affirmer également que « lorsque les armes sont hors-la-loi, seuls les hors-la-loi en ont ».


Dans L’Union du 10/06/2016

Les policiers usés en renfort pour l’Euro de football

Stéphane Morain est le représentant de l’unité SGP police FO, syndicat majoritaire dans l’Aisne. Il évoque l’état de fatigue de ses collègues.

« (…) Les troupes (360 agents environ dans l’Aisne, ndlr) sont assez fatiguées du fait des restrictions de congés qui ont cours depuis les attentats en novembre 2015. Sur la période estivale, là où nos taux étaient de 40 %, il sera descendu à 20 %. Pour être clair, sur une équipe de cinq agents, un seul aura le droit de s’absenter.(…) »

L’écran de fumée médiatique que représente cet événement du championnat d’Europe de football est une occasion  supplémentaire d’exploiter nos policiers qui se disent usés par le manque de repos, mais aussi de matériel et également de recrues, qui, elles, sont finalement destinées à Paris.


Dans L’Union du 09/06/2016

Vigipirate, le casse-tête des kermesses 

« C’est l’un des plus improbables dommages collatéraux de l’état d’urgence : à cause de « consignes d’organisation plus contraignantes », des écoles ont annulé leurs kermesses.  (…) »

Avec le témoignage anonyme d’un directeur d’école suggérant l’abandon de ces fêtes plutôt que d’en faire assumer la responsabilité et donc les risques aux parents d’élèves. Est-ce exprimer la voix de la raison ou céder à la raison de la pression ? Une des solutions proposées, si l’état d’urgence perdure l’année prochaine, étant (est-ce étonnant ?) de ficher tout le monde en distribuant des bracelets aux invités. Dans notre société aux confessions multiples dont on nous dit que certains individus  se radicalisent ne peut-on pas imaginer qu’un illuminé terroriste soit lui-même invité ?


Dans l’Union du 01/06/2016

Il reste 52 cabines téléphoniques dans la ville

« Depuis juillet dernier et le vote de la loi pour la croissance, l’activité et l’égalité des chances économiques, dite « loi Macron », Orange n’est plus tenue d’assurer ce « service universel ». »

Il n’y a plus qu’à espérer que l’accidenté en carence de téléphone portable trouvera la porte ouverte d’une âme charitable pour lui venir en secours.


Dans l’Union du 01/06/2016

Encore en grève les cheminots…

« Ce n’est pas pour embêter les voyageurs, assurent les grévistes de la CGT : « Au contraire. Si on laisse faire, les usagers vont se retrouver dans quelques années avec un service public de plus en plus au rabais. Ils auront des trains avec un prix du billet élevé qui ne circuleront qu’aux heures de pointe. Pour aller vers des destinations non rentables ou pour voyager à des heures non rentables, ils se retrouveront dans des bus. Comme cela est déjà en route » »(…)

« Exemple avec la ligne Châlons Verdun qu’ils ont fermée. Ils n’ont jamais rien fait pour la rendre rentable en l’adaptant aux gens qui travaillent.(…) »

 Est-ce l’organisation publique au service de la désertification ?


Dans L’Union du 09/06/2016

700 km de lignes TER menacés

« La SNCF a décidé de cesser d’entretenir ses voies les moins fréquentées. Si la Région  ne prend pas le relais financier, il faut s’attendre à des fermetures de lignes. » 

Est-ce l’organisation publique au service de la désertification (bis) ?

Et toutes les nuits brulent des voitures.

Philippe.

Publicités
Cet article, publié dans Actualités locales, Revue de presse, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s